Photo: Fanny Hardy

Fin de résidence à Givors et La Rochelle

Cette année deux résidences ont été menées, sous des formes différentes, par des journalistes d’Entre les lignes.

Au Lycée Fenelon-Notre-Dame de La Rochelle (17), Elodie Le Maou est intervenue auprès des classes de 1ères générales et technologiques et d’une classe de terminale dans le cadre de huit ateliers d’EMI, soit 16 heures de résidence consacrées au décryptage du vrai et du faux, à l’analyse de la caricature et à la présentation du métier de journaliste.

Au Collège Lucie Aubrac de Givors (69), Fanny Hardy a quant à elle animé 40 heures d’ateliers dans quatre classes de 4ème et 3ème qui ont mené les élèves à écrire un journal, Inf’Aubrac, distribué à l’ensemble des collégiens et au voisinage. Cette réalisation a permis aux jeunes de traiter les sujets qui les préoccupent comme l’écologie ou les Ouïgours, mais aussi de partir en reportage, notamment au palais de justice de Lyon où ils ont pu s’entretenir avec l’avocat Me Jakubowicz. Une expérience dont tous ont retiré beaucoup de fierté. Certains élèves ont même confié que cela les avait encouragés à suivre davantage l’actualité.

De son côté, Fanny Hardy se félicite d’avoir réussi à créer un lien avec ces élèves peu habitués à ce que des intervenants extérieurs passent autant de temps avec eux : « Ces jeunes seront nos lecteurs de demain, il faut vraiment aller les chercher. Ils n’iront pas d’eux-mêmes s’informer (ou bien de manière passive, parce que la télé est déjà allumée chez eux ou parce que leurs réseaux sociaux leur parlent ‘d’actu’ au gré de leurs visites). Mais si on vient leur dire que c’est aussi pour eux, si on leur donne quelques clés de compréhension, alors ils s’y mettront avec envie. Je n’en doutais pas, mais j’ai vu concrètement lors de cette résidence l’intérêt de l’éducation aux médias ».